La gestion du travail et des relations de travail depuis le début du XXe siècle
réalités et représentions idéologiques du travail - 2006
Jan Berting

Extrait de : "Le travail et les hommes aux XIXe et XXe siècles (édition électronique) "
sous la direction de Dominique Barjot ; 127e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Nancy, 2002

Jan Berting, François Audigier, Bruno Benoit, Daniel Chave, Jeanine Cohen, Arnaud Berthonnet, Yvan Combeau, Marie-Christine Bailly-Maître, Laurence Pissard, Jérôme Cucarull, Alain Gatti, Fabienne Picard, Nathalie Rodet-Kroichvili, Alain Mélo, Christiane Demeulenaere-Douyère, David Lamoureux, Stéphanie Queval, Jean Lorcin, Chip Buchheit, Pascal Raggi, Anne Marle, Pierre Barbier, Daniel Berthereau, Florent Vanremortère, Daniel Blanc, Étienne Thévenin

Paris, Éditions du CTHS
2006
p. 13-28
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Notre but est d’analyser les manières de penser les relations entre le travailleur et son travail depuis le début du XXe siècle et les types de gestion de ces relations qui ont accompagné les changements économiques, organisationnels, sociaux et culturels. Nous rattachons ces manières de penser aux représentations collectives ou modèles de la sociétés qui sont dominantes dans une période donnée, comme la "société de classes", la "société méritocratique", la "société de marché". Les types de gestion des relations de travail sont conçus comme des efforts pour réduire les problèmes spécifiques dans les organisations de travail et dans la société. Ils reflètent au même temps des réalités de la société et l’impact de la pensée idéologique de ceux qui proposent et appliquent ces types de gestion.
Nous finirons par tirer des leçons de notre analyse en relation avec les développements dans le monde du travail d’aujourd’hui. Peut-on se débarrasser des éléments idéologiques et stéréotypés du travail, dans le but de développer des manières de gestion qui sont plus réalistes?