« La Poste sans interruption »
horaires et fonctionnement du service en France au XIXe siècle - 2007
Sébastien RICHEZ

Extrait de : "Temps social, temps vécu (édition électronique)"
Sous la direction de Claude Mazauric ; 129e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Besançon, 2004

Alain BIHR, Emmanuel FAIVRE, Jean-Claude HORNUS, Philippe MANNEVILLE, Nadine RIBET, Olivier VERNIER, Benoist PIERRE, Christine BARRALIS, Jean-Daniel MOREROD, Bruno RESTIF, Christine PEREZ, Marie-Christine LACHESE, Philippe LARDIN, Robert CHAMBOREDON, Olivier TROUBAT, Théotiste JAMAUX-GOHIER, Olivier CODINA, Michel VERNUS, Corinne MARACHE, Aimée MOUTET, Nicolas HATZFELD, Roselyne PROST, Piero-D. GALLORO, Pascal RAGGI, Claude ROCHETTE, David LAMOUREUX, Sophie BERNARD, Sébastien RICHEZ, Béatrice EYSERMANN, Thierry WENDLING, François BAUDELAIRE, Pierre CHARBONNIER, Thierry COUZIN, Bernard LACHESE, Michèle TOUCAS-BOUTEAU, Yvan COMBEAU, Gérard BODE, Jacques GAVOILLE, Michel MIEUSSENS, Anne THOMAZEAU
Paris, Éditions du CTHS
2007
p.314-324
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement

À une époque ou les Postes élargissent leurs services, l’établissement du "temps postal" a influé sur les modes d’utilisation de la Poste par les Français, et déterminé certaines caractéristiques des métiers postaux.
Dans sa quête d’une circulation toujours plus rapide du courrier, la Poste a joué sur différents leviers de la chaîne postale jusqu’à la fin du XIXe siècle ; celui des malles-poste aux wagons ambulants circulant jours et nuits pour transporter les dépêches entre les bureaux ; celui des facteurs travaillant sept jours sur sept pour desservir les habitants sur tous les points du territoire ; celui des receveurs des Postes cloîtrés toute l’année dans leur bureau, pour accueillir le public, même le dimanche, ou réceptionner les dépêches des courriers, même la nuit.
Les sources imprimées du Musée de La Poste de Paris et de la Bibliothèque Historique des Postes et Télécommunications d’Ivry, les archives manuscrites départementales (séries P) et nationales (série F 90) fournissent les éléments utiles pour mesurer les enjeux et les modalités de fonctionnement de cette "Poste sans interruption".