L’oeuvre et le rayonnement scientifiques d’Armand Sabatier (1834-1910)
2007
Jean-Loup d'HONDT

Extrait de : "Transmission et diffusion des savoirs dans le sud de la France (édition électronique)"
Sous la direction de Paul BROUZENG et Marie-Françoise DIOT ; 126e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Toulouse, 2001

Jean-Loup d'HONDT, Daniel DAVID, Lúcio CRAVEIRO DA SILVA, Raquel GONÇALVES, Pierre LASZLO, Hernani L. S. MAIA, Myriam SCHEIDECKER-CHEVALLIER, Suzanne DÉBARBAT, Évelyne BROUZENG-LAVIE, Robert LOCQUENEUX, Laetitia MAISON, Claudine ADAM, Patrick FERTÉ, Corinne CASSE et Véronique GINOUVÈS, Simone MAZAURIC, Jacques MOURIER, Pascale RIVIÉRE, Michel TAILLEFER, Franck VIDAL
Paris, Éditions du CTHS
2007
p. 9-21
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Médecin anatomiste de plus en plus intéressé par l'étude de l'anatomie comparée des vertébrés, Armand Sabatier, héros de la guerre de 1870, soutint en 1873 une thèse de doctorat ès sciences naturelles qui lui permit d'être immédiatement recruté comme professeur de zoologie à la faculté des sciences de l'université de Montpellier. Titulaire de la chaire correspondante trois ans plus tard, il se reconvertit et se consacra surtout dès lors à l'étude des invertébrés, notamment des mollusques, des ascidies et des « vers ». Premier zoologiste français à comprendre l'intérêt des techniques histologiques, alors tout récemment introduites en biologie animale, il aborda la cytologie à partir de 1881 et appliqua aux groupes zoologiques les plus variés, notamment d'invertébrés marins, les nouvelles techniques de coloration récemment mises au point, en s'intéressant plus particulièrement à la gamétogenèse.
Convaincu de la nécessité de créer un laboratoire universitaire marin de terrain pour pouvoir mener convenablement son programme de recherche, il l'implanta dès 1879 à Sète, sur les bords de l'étang de Thau, milieu privilégié et propice à une récolte aisée et abondante de son matériel biologique. S'y rendant chaque fin de semaine avec ses collaborateurs et ses
élèves, il y fut le créateur d'une école de chercheurs qui s'y consacra à divers aspects de la biologie marine, notamment la biologie (dont la reproduction) des invertébrés marins en utilisant largement les techniques histologiques, et à l'établissement d'inventaires faunistiques. Dans cette étude, nous évoquerons la biographie, la personnalité originale et le rayonnement scientifique (à l'époque considérable) d'Armand Sabatier, chercheur pourtant pratiquement oublié de nos jours.