La représentation géographique des Pyrénées à travers quatre géographies universelles
2007
Robert SOURP, Christine VERGNOLLE MAINAR, Alain CAZENAVE-PIARROT

Extrait de : "Géographie et cartographie historique : méthodes et résultats (édition électronique)"
Sous la direction de Monique PELLETIER ; 126e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Toulouse, 2001

Monique PELLETIER, Georges PICHARD, Robert SOURP, Christine VERGNOLLE MAINAR, Alain CAZENAVE-PIARROT, Caroline MARIACCI, Pierre VIDAL, Françoise ALBERTINI, Marie-Laure NIVET, Don-Mathieu SANTINI, Piero D. GALLORO et Nouredine CHERIGUENE, Gilles SELLERON, Julien MAHOUDEAU
Paris, Éditions du CTHS
2007
p. 43-53
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

L’étude des chapitres sur les Pyrénées des quatre géographies universelles françaises (K. Malte- Brun, 1840 ; E. Reclus, 1877 ; A. Demangeon, 1946 ; D. Pumain et T. Saint-Julien, 1990) permet de mettre en évidence l’évolution du regard scientifique sur cette chaîne de montagnes. Très descriptive et narrative chez Conrad Malte-Brun, l’approche gagne en scientificité dans les trois géographies universelles ultérieures par l’utilisation de concepts et d’une démarche modélisante. La géographie universelle d’Élisée Reclus présente les Pyrénées dans toute leur globalité et leur complexité, tandis que celle d’Albert Demangeon les compare au modèle alpin. La plus récente, celle de Denise Pumain et Thérèse Saint-Julien, accorde peu d’importance aux Pyrénées qui sont présentées comme une barrière et un espace vide en marge des pôles actifs.