Un journaliste colonial méconnu : Gatereau et la Révolution de Montauban au Cap Français Saint-Domingue
2007
Jean-Charles BENZAKEN

Extrait de : "Culture et modes de sociabilité méridionaux (édition électronique)"
Sous la direction de Jean-Pierre AMALRIC ; 126e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Toulouse, 2001

Lucien ABENON, Jean-Charles BENZAKEN, Jacques de CAUNA, Martine CUTTIER, Vincent HUYGHES- BELROSE, Claude MEHATS, Roger TEXIER, Marc BORDIGONI, Colette BOUVIER- REYNAUD, Jean-Paul CASSE, Carine CALASTRENC, Georges COURTES, Jérôme CROYET, Emmanuel FILHOL, Michel PENNANEACH, Jean-Marc COMBE, Jean-Yves Le NAOUR, Pierre PURSEIGLE, Eric SAVARESE, Colette ZYTNICKI
Paris, Éditions du CTHS
2007
p. 20-33
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Nous voudrions retracer la figure d’un “ Aquitain ”, selon le mot de Jacques de Cauna (L’Eldorado des Aquitains...,Biarritz, 1998) au destin remarquable. Issu d’un milieu catholique de Montauban, attaché à la monarchie, il part faire fortune aux Isles et se fixe au Cap-Français, à Saint-Domingue, au moment où débute la Révolution française, puis celle de Saint-Domingue.
D’un caractère exalté et doué d’un talent de polémiste, il sera de tous les combats dans les deux hémisphères, s’exprimant tantôt au Cap, tantôt à Paris, tantôt à Philadelphie, avant de finir ses jours aux Cayes, à travers les cinq journaux qu’il fondera successivement. Défenseur des hommes de couleur et monarchiste prononcé, il s’opposera aussi bien aux
“ patriotes ” blancs esclavagistes qu’aux partisans républicains des commissaires nationaux Sonthonax et Polverel.
Notre documentation est presque exclusivement inédite, issue des Archives départementales de
Montauban, des Archives nationales CARAN et CAOM, et des collections de la John Carter Brown Library de Providence (USA).