Le rôle des saint-simoniens dans les mutations de la Méditerranée au XIXe siècle
2008
Hervé LE BRET

Extrait de : "L'espace politique méditerranéen (édition électronique) "
sous la direction de Jean Duma ; 128e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Bastia, 2003

Enrico BASSO, Giulio CIPOLLONE, Philippe COLOMBANI, Xavier HELARY, François ARNOULET, Alain BLONDY, Jean-Pierre FARGANEL, Bernard GAINOT, Pierre SANTONI, Michel VERGE-FRANCESCHI, Marino VIGANO, Bruno FULCONIS, Hervé LE BRET, Eric SAUNIER, Florent VANREMORTERE, Michèle BAUSSANT-RACCIMOLO, Jan BERTING, Antoine CASANOVA, Piero D. GALLORO, Laurent HECKETSWEILER, Karine LAMBERT, Giannetta MURRU CORRIGA, André ROBINET, Christiane VILLAIN-GANDOSSI
Paris, Éditions du CTHS
2008
p. 118-128
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Dès 1832, Michel Chevalier ayant affirmé : « la Méditerranée va devenir le lit nuptial de l’Orient et de l’Occident», les saint-simoniens y ont développé leur doctrine et leur action.
En Italie, ils ont influencé « La Jeune Italie» de Mazzini (Revue d’économie politique 1898) et appuyé Gioberti dans Le Crédit en 1848-1849. Dans La France et le développement économique de l’Europe (1800-1914), Rondo Cameron a montré qu’ils y ont, à la demande de Cavour, fourni des experts pour la création des chemins de fer et le développement du crédit.
En Égypte, partis à la recherche de la Femme-Messie, ils se consacrèrent en fait à la modernisation du pays. Ils lancèrent le barrage sur le delta du Nil, le premier projet du Canal de Suez et l’Ecole Polytechnique du Caire. Certains apprirent l’arabe, se convertirent à l’islam. (cf. Les St Simoniens en Egypte par Régnier et Abdelnour)
En Algérie, leur action ne s’est pas limitée au domaine économique et a donné naissance à la politique du Royaume arabe de Napoléon III (cf Ismaÿl Urbain , une autre conquête de l’Algérie, par Michel Levallois). Les fonds manuscrits Enfantin et d’Eichthal rendent compte de leurs débats sur la colonisation.
La mutation économique et politique de la Méditerranée à partir de 1870, prédite par Michel Chevalier, doit donc beaucoup aux investissements financiers, techniques et culturels des saint-simoniens.