Une diaspora méditerranéenne dans un port de l’Atlantique
les Italiens du Havre face à la Révolution - 2008
Eric SAUNIER

Extrait de : "L'espace politique méditerranéen (édition électronique) "
sous la direction de Jean Duma ; 128e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Bastia, 2003

Enrico BASSO, Giulio CIPOLLONE, Philippe COLOMBANI, Xavier HELARY, François ARNOULET, Alain BLONDY, Jean-Pierre FARGANEL, Bernard GAINOT, Pierre SANTONI, Michel VERGE-FRANCESCHI, Marino VIGANO, Bruno FULCONIS, Hervé LE BRET, Eric SAUNIER, Florent VANREMORTERE, Michèle BAUSSANT-RACCIMOLO, Jan BERTING, Antoine CASANOVA, Piero D. GALLORO, Laurent HECKETSWEILER, Karine LAMBERT, Giannetta MURRU CORRIGA, André ROBINET, Christiane VILLAIN-GANDOSSI
Paris, Éditions du CTHS
2008
p. 129-138
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
De l’envol colonial du milieu du XVIIIe siècle jusqu’aux monarchies censitaires, une période pendant laquelle son port fut un lieu de passage privilégié pour les libéraux européens, Le Havre a vu vivre une petite diaspora italienne cohérente sociologiquement de plus de 150 personnes dont nous avons reconstitué l’itinéraire collectif dans le but de percevoir l’action provoquée par la Révolution sur celle-ci.
Intervenant dans un contexte marqué par la bonne qualité de l’intégration de cette communauté, celle-ci, comme le montre bien l’état des lieux sur les pratiques des étrangers que nous avons pu dresser, achève le processus d’intégration en leur donnant un accès à la citoyenneté politique. Elle crée cependant, en raison des mutations structurelles qu’elle entraîne, les conditions d’un dérèglement. De cette ambivalence découle la prégnance des enjeux qui caractérise l’histoire d’un XIXe siècle durant lequel la question de l’étranger occupe une place croissante dans la vie politique et sociale des cités portuaires.