L’espace inventé de la colonisation : l’Algérie comme territoire français
2008
Michèle BAUSSANT

Extrait de : "L'espace politique méditerranéen (édition électronique) "
sous la direction de Jean Duma ; 128e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Bastia, 2003

Enrico BASSO, Giulio CIPOLLONE, Philippe COLOMBANI, Xavier HELARY, François ARNOULET, Alain BLONDY, Jean-Pierre FARGANEL, Bernard GAINOT, Pierre SANTONI, Michel VERGE-FRANCESCHI, Marino VIGANO, Bruno FULCONIS, Hervé LE BRET, Eric SAUNIER, Florent VANREMORTERE, Michèle BAUSSANT-RACCIMOLO, Jan BERTING, Antoine CASANOVA, Piero D. GALLORO, Laurent HECKETSWEILER, Karine LAMBERT, Giannetta MURRU CORRIGA, André ROBINET, Christiane VILLAIN-GANDOSSI
Paris, Éditions du CTHS
2008
p. 155-163
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Cette communication étudie l’importance de la recherche géographique et historique dans la colonisation de l’Algérie. Il s’agit de comprendre comment les jalons cognitifs et sociaux que géographes et historiens exportèrent avec eux ont modelé les représentations de la terre algérienne et de ses habitants. Ayant recours pour appréhender l’espace à des approches déjà éprouvées, telles que l’analogie ou l’équivalence, ils imaginèrent, notamment sur la base d’un ensemble de divisions naturelles permanentes, l’idée d’une continuité, d’une unité et d’une identité entre les territoires français et algérien. L’étude du regard porté par ces hommes sur l’Algérie permet de saisir la manière dont ils pensaient la nature du lien politique et la relation étroite entre l’unité du territoire, les groupes qui l’habitaient, leur organisation sociale et leur histoire. Reposant sur des sources variées – travaux scientifiques et littéraires sur l’Algérie, archives ...- cette communication entend mettre en perspective la manière dont s’est construit de part et d’autre de la Méditerranée un certain imaginaire de l’Algérie et de la France et de leurs populations respectives.