Processus évolutifs essentiels dans le paléoenvironnement et les industries de la fin du Tardiglaciaire
dans les Alpes du nord françaises et le Jura méridional - 2008
Gilbert Pion

Extrait de : "Le peuplement de l'arc alpin (édition électronique)"
sous la direction de Hervé Richard et Dominique Garcia ; 131e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Grenoble, 2006
Sébastien Bernard-Guelle, Gilbert Pion, Pierre Bintz, Alexandre Morin, Régis Picavet, Jacqueline Argant, Céline Bressy, David Pelletier, Robert Laudet, Pierre Bintz, Céline Bressy, Jean-Claude Daumas, Gilles Monin, Fabien Arnaud, M. Debret, Emmanuel Chapron, Yves Perrette, Fabien Hobléa, Jean-Paul Bravard, Laurent Astrade, Émilie Gauthier, Hervé Richard, Michel Magny, Odile Peyron, Fabien Arnaud, Jérémy Jacob, André Marguet, Yves Billaud, Stéfan Tzortzis, Florence Mocci, Kevin Walsh, Brigitte Talon, Mona Court-Picon, Vincent Dumas, Vanessa Py, Suzi Richer, Pierre-Jérôme Rey, Isabelle André, Jean-Michel Treffort, Sylvie Crogiez-Pétrequin, Aimé Bocquet, Marie-Christine Bailly-Maitre, Thierry Gonon, Delphine Isoardi, Bérengère Perez, Dominique Garcia, Raphaël Golosetti, Tomaso Di Fraia, Josiane Ribstein, Frédéric Surmely, Stéfan Tzortzis, Yannik Miras, Isabelle Jouffroy-Bapicot, Benoît Forel, Fabrice Monna, Christophe Petit
2008
p. 39-49

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

L’analyse des données récentes issues des recherches sur les sites naturels non anthropisés et les sites majeurs à occupations humaines de la fin du Tardiglaciaire dans les Alpes du nord françaises et le Jura méridional permet d’émettre quelques hypothèses pour expliquer les évolutions technologiques constatées au sein des assemblages lithiques et osseux utilisés par l’homme. C’est en effet dans la période biozonique d’environ un millénaire qui englobe la deuxième partie du Bølling, le Dryas moyen et le début de l’Allerød que ces évolutions apparaissaient de façon significative et qu’elles sont synchrones de celles de l’environnement végétal et animal. La recomposition du monde animal — en particulier la disparition du renne dans notre région —, constatée dans les spectres de la faune chassée, est probablement à l’origine des nouvelles stratégies de chasse perçues à travers les évolutions technologiques, plus particulièrement dans les armatures.
La réflexion portera donc sur les raisons qui nous apparaissent essentielles pour expliquer la fin du Magdalénien et l’émergence de l’Épipaléolithique dans cette période de transition. On retiendra et développera les deux hypothèses probables pour expliquer cette évolution culturelle, soit par un processus interne au groupe, soit par acculturation progressive ou forcée issue des contacts exogènes avec d’autres groupes plus ou moins contemporains mais plus innovateurs. Cet article s’appuiera sur certains résultats obtenus dans le cadre du programme collectif de recherche (PCR) « La fin du Paléolithique supérieur dans les Alpes du nord françaises et le Jura méridional » dirigé par l’auteur et sur l’essentiel de la thèse du même auteur.

Abstract
Essential evolutionary processes in the palaeoenvironment and the industries in the Northern French Alps and the Southern Jura at the end of the Late Ice Age
Some remarks on the evolutionary dynamics in lithic and bone technology are offered following the analysis of both anthropic and natural deposits dated to the final Late Ice Age in the Northern French Alps and the Southern Jura. A chronological relationship is observed in archaeological artefacts as well as palaeoenvironmental features: both of them show changes from the final Bølling to the Allerød. Particularly, the disappearance of reindeer — rapidly decreasing in the spectrum of hunted species— allowed new hunting strategies to be developed, as evolutionary trends in lithic industries, such as in microliths, seem to show. On this basis, we will show the reasons which explain the end of the Magdalenian and the beginning of the Epipaleolithic; two main hypotheses will be discussed to explain this cultural transition: a local trend, or a more or less progressive acculturation phenomenon due to the presence of external, coeval and more technologically advanced human groups. The data presented in this research come from both a PCR Project directed by the Author and his thesis.