Les vestiges archéologiques du col du Petit Saint-Bernard (Savoie) : un exemple concret d’invention d’un patrimoine
2008
Sylvie Crogiez-Pétrequin

Extrait de : "Le peuplement de l'arc alpin (édition électronique)"
sous la direction de Hervé Richard et Dominique Garcia ; 131e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Grenoble, 2006
Sébastien Bernard-Guelle, Gilbert Pion, Pierre Bintz, Alexandre Morin, Régis Picavet, Jacqueline Argant, Céline Bressy, David Pelletier, Robert Laudet, Pierre Bintz, Céline Bressy, Jean-Claude Daumas, Gilles Monin, Fabien Arnaud, M. Debret, Emmanuel Chapron, Yves Perrette, Fabien Hobléa, Jean-Paul Bravard, Laurent Astrade, Émilie Gauthier, Hervé Richard, Michel Magny, Odile Peyron, Fabien Arnaud, Jérémy Jacob, André Marguet, Yves Billaud, Stéfan Tzortzis, Florence Mocci, Kevin Walsh, Brigitte Talon, Mona Court-Picon, Vincent Dumas, Vanessa Py, Suzi Richer, Pierre-Jérôme Rey, Isabelle André, Jean-Michel Treffort, Sylvie Crogiez-Pétrequin, Aimé Bocquet, Marie-Christine Bailly-Maitre, Thierry Gonon, Delphine Isoardi, Bérengère Perez, Dominique Garcia, Raphaël Golosetti, Tomaso Di Fraia, Josiane Ribstein, Frédéric Surmely, Stéfan Tzortzis, Yannik Miras, Isabelle Jouffroy-Bapicot, Benoît Forel, Fabrice Monna, Christophe Petit
2008
p. 177-193

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Le terme « invention » n’est pas pris dans son sens de « construction de l’imagination », mais plutôt au sens de découverte et de création d’un patrimoine à partir de réalités déjà existantes. Le col du Petit Saint-Bernard possède un patrimoine, essentiellement bâti, qui ressortit à presque toutes les périodes historiques : un cromlech, quatre édifices et une voie d’époque romaine, des bâtiments militaires modernes, un patrimoine contemporain militaire, ainsi qu’un patrimoine naturel et paysager exceptionnel. En revanche, bien que les sources écrites mentionnent le col et ses chapelles au Moyen Âge, aucun vestige médiéval n’y a été mis au jour. On se propose de montrer comment depuis le xviiie siècle, avec l’œuvre des abbés, voyageurs, fouilleurs, restaurateurs, etc., ce qui est considéré aujourd’hui comme un patrimoine a été créé au fil des années pour aboutir à des « reconstructions » qui peuvent figer les vestiges dans une vérité parfois décalée par rapport à la réalité, et aussi irréelle d’un point de vue historique.

Abstract
Archaeological vestiges of the Petit Saint-Bernard pass (Savoie): a concrete example of the invention of a heritage
The expression “invention of a heritage” must be understood as “discovery and creation from existent realities” rather than the “work of imagination”. The Petit Saint-Bernard pass possesses a heritage which is essentially built, and which pertains to almost all historical periods: a cromlech, four buildings and a roman road, some modern military constructions, a contemporaneous military structure, and a remarkable natural and environmental heritage. But, although written sources mention the pass and its chapels during the Middle Ages, no mediaeval remains have been found. The aim of this study is to show how, since the 18th century, the work and interpretation of travellers, abbots, archaeologists, etc. have created over time what is considered today as a heritage, but sometimes appears quite far from reality or any historical approach.