Tentative d'estimation démographique des populations de l’Âge du Fer du versant occidental et méridional des Alpes
De l'archéologie à la démographie - 2008
Delphine Isoardi

Extrait de : "Le peuplement de l'arc alpin (édition électronique)"
sous la direction de Hervé Richard et Dominique Garcia ; 131e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Grenoble, 2006
Sébastien Bernard-Guelle, Gilbert Pion, Pierre Bintz, Alexandre Morin, Régis Picavet, Jacqueline Argant, Céline Bressy, David Pelletier, Robert Laudet, Pierre Bintz, Céline Bressy, Jean-Claude Daumas, Gilles Monin, Fabien Arnaud, M. Debret, Emmanuel Chapron, Yves Perrette, Fabien Hobléa, Jean-Paul Bravard, Laurent Astrade, Émilie Gauthier, Hervé Richard, Michel Magny, Odile Peyron, Fabien Arnaud, Jérémy Jacob, André Marguet, Yves Billaud, Stéfan Tzortzis, Florence Mocci, Kevin Walsh, Brigitte Talon, Mona Court-Picon, Vincent Dumas, Vanessa Py, Suzi Richer, Pierre-Jérôme Rey, Isabelle André, Jean-Michel Treffort, Sylvie Crogiez-Pétrequin, Aimé Bocquet, Marie-Christine Bailly-Maitre, Thierry Gonon, Delphine Isoardi, Bérengère Perez, Dominique Garcia, Raphaël Golosetti, Tomaso Di Fraia, Josiane Ribstein, Frédéric Surmely, Stéfan Tzortzis, Yannik Miras, Isabelle Jouffroy-Bapicot, Benoît Forel, Fabrice Monna, Christophe Petit
2008
p. 225-242

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Notre démarche est une tentative de traduction des données funéraires protohistoriques alpines (versant occidental des Alpes du sud) en indicateurs des variations du niveau global de population. L’idée est d’introduire dans la discipline archéologique de nouveaux concepts, issus de géographie humaine ou d’anthropologie, pour renouveler et surtout affiner notre perception de la dynamique du peuplement. Afin de la lire autrement, l'approche consiste à reprendre l'ensemble de la documentation déjà existante, pour la traiter sur un plan quantitatif. Projet ambitieux, car les écueils sont nombreux : la mise en place d'un protocole adapté est donc primordiale. Au final, dans quelle mesure pourra-t-on atteindre la démographie véritable ? Peut-on parvenir à lire avec de nouveaux concepts un corpus funéraire varié et parfois très anciennement étudié ? Par quels outils ?

Abstract
An attempt at a demographical estimation of populations on the south-western slope of the Alps during the Iron Age
From archaeology to demography
Our aim is to convert archaeological data, mainly pre-Roman funeral remains from the south-western part of the French Alps, into demographic indicators. The idea is to introduce new concepts, from human geography or from anthropology, into the archaeological discipline, to renew and particularly to refine our perception of populating dynamics. Our approach consists of taking all of the existing documentation with the aim of processing it on a quantitative level in order to read it in another way. This ambitious project has met numerous stumbling blocks. The implementation of an adapted protocol is thus essential. Finally, to what extent will we be able to attain true demography? Can we succeed in reading a varied funeral corpus, which may even have been studied long ago, with new concepts? Using which tools?