Contribution à l'histoire des fortifications du Frioul : la batterie de Caveaux (1878-1944)
2008
Georges J. Aillaud

Extrait de : "La Méditerranée autour de ses îles (édition électronique)"
sous la direction de Christian Emig, Christiane Villain-Gandossi et Patrick Geistdoerfer ; 128e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Bastia, 2003

Patrick Geistdoerfer, Alain Coutelle, Christian Emig, Jean Ferrandini, J. Gattacceca, A. Deino, M. C. Janin, Michelle Ferrandini, S. Saint-Martin, J.-P. Saint-Martin, J.-J. Cornée, Patrick Vidal, Alain Mante, Georges J. Aillaud, Isabelle Aillaud, Jan Berting, Christiane Villain-Gandossi, François-Noël Richard, Hélène Daret, Anne Merlin-Chazelas, Alessandro Fiori, Brigitte Bertoncello, Pierre-Jacques Olagnier, Dominique Garcia, Myriam Sternberg, Suzanne Gély, Anthony Pinto, Bernard Doumerc, Hubert Michéa, Éric Rieth, José Luis Cortés, Nicolas Pehau, Raimondo Zucca
Paris, Éditions du CTHS
2008
p. 125-134
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Les îles du Frioul ont joué un rôle de plus en plus important dans la défense de la ville de Marseille, depuis les fortifications élevées par les Florentins, jusqu'à celles installées par le pouvoir royal et les différents régimes qui se sont succédé jusqu'au Second Empire. Après la guerre de 1870, un nouveau programme de fortifications est lancé ; plusieurs batteries sont réaménagées ou construites. La batterie de Caveaux est projetée dès 1878, construite de 1883 à 1884, elle subira plusieurs modifications à la fois dans le bâti et dans l'armement. En 1915, ses quatre pièces de 240T seront acheminées sur le front. La batterie ne sera réarmée qu'en 1928, par quatre pièces de 138 modèle 1910 et deux pièces de 75 modèle 1897. Cet armement sera repositionné par les Allemands en 1943, qui construisent plusieurs casemates M272. L'ensemble sera très endommagé par les bombardements lors de la libération de Marseille en août 1944.