Gripus, une figure d'esclave pêcheur en Méditerranée hellénistico-romaine
2008
Suzanne Gély

Extrait de : "La Méditerranée autour de ses îles (édition électronique)"
sous la direction de Christian Emig, Christiane Villain-Gandossi et Patrick Geistdoerfer ; 128e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Bastia, 2003

Patrick Geistdoerfer, Alain Coutelle, Christian Emig, Jean Ferrandini, J. Gattacceca, A. Deino, M. C. Janin, Michelle Ferrandini, S. Saint-Martin, J.-P. Saint-Martin, J.-J. Cornée, Patrick Vidal, Alain Mante, Georges J. Aillaud, Isabelle Aillaud, Jan Berting, Christiane Villain-Gandossi, François-Noël Richard, Hélène Daret, Anne Merlin-Chazelas, Alessandro Fiori, Brigitte Bertoncello, Pierre-Jacques Olagnier, Dominique Garcia, Myriam Sternberg, Suzanne Gély, Anthony Pinto, Bernard Doumerc, Hubert Michéa, Éric Rieth, José Luis Cortés, Nicolas Pehau, Raimondo Zucca
Paris, Éditions du CTHS
2008
p. 205-219
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Les comédies grecques puis latines concourent à l'étude des statuts sociaux les plus humbles de l'époque hellénistico-romaine (IVe-IIe siècles) dans le bassin méditerranéen. Ainsi, dans Le Cordage de Plaute, l'esclave pêcheur Filet, exilé avec son maître, par suite de revers de fortune, d'Athènes en Cyrénaïque, est entraîné, à la faveur d'une prise fabuleuse, dans un rêve d'enrichissement et d'affranchissement conjugués, qui lui donnent accès à une carrière glorieuse accomplie en fondation d'empire. Fût-elle imaginaire, la question de la mobilité sociale du piscator est ainsi posée en forme d'esquisse utopique (Rudens, v. 907-937 et v. 1410).