Forma, mensura, modulus, sextis et autres termes : de l'usage du mot à la pratique architecturale
2008
Éric Rieth

Extrait de : "La Méditerranée autour de ses îles (édition électronique)"
sous la direction de Christian Emig, Christiane Villain-Gandossi et Patrick Geistdoerfer ; 128e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Bastia, 2003

Patrick Geistdoerfer, Alain Coutelle, Christian Emig, Jean Ferrandini, J. Gattacceca, A. Deino, M. C. Janin, Michelle Ferrandini, S. Saint-Martin, J.-P. Saint-Martin, J.-J. Cornée, Patrick Vidal, Alain Mante, Georges J. Aillaud, Isabelle Aillaud, Jan Berting, Christiane Villain-Gandossi, François-Noël Richard, Hélène Daret, Anne Merlin-Chazelas, Alessandro Fiori, Brigitte Bertoncello, Pierre-Jacques Olagnier, Dominique Garcia, Myriam Sternberg, Suzanne Gély, Anthony Pinto, Bernard Doumerc, Hubert Michéa, Éric Rieth, José Luis Cortés, Nicolas Pehau, Raimondo Zucca
Paris, Éditions du CTHS
2008
p. 253-268
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Les attestations des termes forma, mensura, modulus, remontent pour les plus anciennes aux XIIIe et XIVe siècles dans le seul cadre de l'architecture navale méditerranéenne. Quels sont les différents sens de ces termes ? Quelles relations peut-on établir entre les usages de ces mots et les pratiques architecturales ? Les propositions de réponses feront appel, principalement, aux sources écrites, tant médiévales que modernes, les secondes apportant souvent des précisions et des compléments aux premières. C'est sous l'angle de l'archéologie navale médiévale que sera entreprise la lecture de ces sources. Par ailleurs, le champ géographique de la réflexion sera élargi afin d'essayer de mesurer l'influence éventuelle des mots et, à travers eux, des pratiques d'origine méditerranéenne, sur l'architecture navale de l'espace atlantique.