Les voyages d'artistes à travers les écrits d'histoire et de théorie de l'art du XVIe siècle italien
2008
Martine VASSELIN

Extrait de : "Voyages d'artistes et artistes voyageurs (édition électronique)"
sous la direction de Jean-René Gaborit ; 130e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, La Rochelle, 2005

Martine VASSELIN, Stéphanie LEVERT, Rebecca DUFFEIX, Françoise MENETREY, Christine A. DUPONT, Erik PESENTI ROSSI, Nathalie LORAND, Erwann LE FRANC, Marie-Claire MUSSAT, Emmanuelle CORBEL, Alexandre DRATWICKI, Danielle MAURICE, Olga FOURS, Cécile REYNAUD

2008
p. 7-14
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Cette étude explore un apparent paradoxe : voyager pour un artiste italien de la Renaissance fut une pratique très répandue, continuelle, multiforme. Or, on ne peut qu'être sensible à l'absence de réflexions et de préceptes à cet égard dans les écrits adressés aux praticiens des arts, pas même des incitations à se déplacer à propos de leur formation. Les pérégrinations des artistes étaient-elles trop évidentes pour qu'il soit jugé nécessaire d'en parler ? Ou bien s'agit-il de réalités trop humbles, trop liées aux occasions de gagner leur vie, trop malheureusement nécessaires pour qu'il soit souhaitable d'insister sur les faits ? Les biographies et autobiographies d'artistes peuvent suppléer à cette carence et l'analyse précise des Vies de Giorgio Vasari et du récit de son existence par Benvenuto Cellini révèle quantité de notations éparses et de mentions que l'on peut rapprocher comparativement. On y trouve des faits (nombre des déplacements, lieux et moyens), des raisons invoquées (recherches d'emploi, concurrence, courtisanerie obligée, invitations et embauches, beaucoup plus rarement curiosité et désir de progresser) ou des circonstances (guerres, épidémies, maladies). Enfin, en filigrane, se sent sous leur plume, l'éloge indirect des artistes curieux, audacieux et entreprenants, la valorisation de la virtú individuelles défiant les hasards et périls de la Fortune.