Quelques images de l'Afrique occidentale croquée par le peintre Raphaël Leguilloux (1871-1938)
2008
Danielle MAURICE

Extrait de : "Voyages d'artistes et artistes voyageurs (édition électronique)"
sous la direction de Jean-René Gaborit ; 130e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, La Rochelle, 2005

Martine VASSELIN, Stéphanie LEVERT, Rebecca DUFFEIX, Françoise MENETREY, Christine A. DUPONT, Erik PESENTI ROSSI, Nathalie LORAND, Erwann LE FRANC, Marie-Claire MUSSAT, Emmanuelle CORBEL, Alexandre DRATWICKI, Danielle MAURICE, Olga FOURS, Cécile REYNAUD

2008
p. 121-129
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Après des études à l'école des beaux-arts de Genève, il s'établit à Munich où il ouvre une école de peinture. En 1909, il est chargé à sa demande par le Ministère des Colonies d'une mission ethnologique et artistique en Afrique occidentale française (Guinée) de 1910 à 1912. Il en rapporte des études, croquis, dessins et des tableaux. Plusieurs articles de la presse coloniale ont reproduit quelques-unes de ses œuvres présentées également lors de l'exposition Internationale et urbaine de Lyon en 1914. À travers les paysages et populations croqués, Raphaël soucieux de réalisme nous présente la Guinée authentique telle qu'il l'a explorée.