Les collections « américaines » de l'intendant Michel Bégon
2008
Pascal EVEN

Extrait de : "Le rôle des voyages dans la constitution des collections (édition électronique)"
Sous la direction de Marie-Barbara LE GONIDEC et Didier BOUILLON
130e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, La Rochelle, 2005

Pierre GUICHARD, Nathalie BES, Samuel CORDIER, Emmanuelle HUET, Pascal EVEN, Marie MAUZE, Marie-Barbara LE GONIDEC, Geneviève LACAMBRE, Martine FRANÇOIS
Paris, Éditions du CTHS
2008
p. 55-69

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Michel Bégon, intendant de la marine de Rochefort et premier intendant de la nouvelle généralité de la Rochelle, créée en 1694, a été un collectionneur acharné, accumulant dans sa bibliothèque et dans son cabinet de curiosités, livres et manuscrits, médailles et pièces de monnaies, gravures et tableaux ou objets d'antiquité. Mais la curiosité de l'austère administrateur s'étend également à un domaine moins classique, les objets d'histoire naturelle, la botanique et l'ethnographie.
Mettant à profit la situation du port de Rochefort, la position officielle qu'il occupe et les contacts que cette dernière lui permet, Michel Bégon s'attache à constituer un véritable réseau de correspondants et de rabatteurs composé de savants, d'explorateurs, de capitaines de navires, de négociants et de médecins qui alimentent, au gré de leurs déplacements ou de leurs missions, le cabinet de l'intendant en plantes, coquillages, animaux, vivants ou non, mais également en parures de « sauvages », bijoux, carquois, pirogues, etc.
Outre les moyens utilisés par Michel Bégon pour constituer ses collections botaniques et ethnographiques, former et entretenir son réseau de correspondants, l'article met l'accent sur la nature des collections « américaines » de l'intendant et l'utilisation qui en est faite par cet administrateur à la curiosité insatiable.