Hommes et marchandises entre Gênes et la Corse au XVe siècle
2009
Laura BALLETTO

Extrait de : "Circulation des matières premières en Méditerranée, transferts de savoirs et de techniques (édition électronique)"
sous la direction de Jean-René Gaborit ; 128e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Bastia, 2003

Lucien ABENON, Laura BALLETTO, Annie BLANC, Philippe BLANC, Françoise BLECHET , Alain BOUTHIER, André BUISSON, Pierre-Jean CAMPOCASSO, Michèle CASANOVA, Céline GASLAIN, Catherine CHADEFAUD, Vincent-Pierre COMITI, Emile EADIE, Gérard FOUCHARD, Lucien LAJONCHERE , Geneviève MAROTEL, Pierre MORIZOT, Raphaële MOUREN, Martine PLOUVIER, Fabienne WATEAU

Paris, Éditions du CTHS
2009
p. 16-23
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

La documentation notariale du XVe siècle, particulièrement riche aux Archives de Gênes, permet d'éclairer non seulement le mouvement des affaires pendant cette période, mais aussi des événements politico-militaires auxquels les notaires font allusion dans la rédaction de leurs actes. L'essor de la course et de la piraterie entre Gênes et la Corse est illustré par les actions des Bonifaciens Vinciguerra de lo Noihelo et Restoro Corso, qui en 1457 conclut un pacte avec le « prince-pirate » de Lesbos, Giuliano Gattilusio, pour faire avec lui la guerre de course contre les ennemis de la commune de Gênes pendant six mois et établir un accord précis de partage du butin. L'article met en évidence les principaux produits du commerce entre Gênes et la Corse, essentiellement le vin et le myrte.