L'ambre en Méditerranée à l'âge du bronze
2009
Céline GASLAIN, Michèle CASANOVA

Extrait de : "Circulation des matières premières en Méditerranée, transferts de savoirs et de techniques (édition électronique)"
sous la direction de Jean-René Gaborit ; 128e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Bastia, 2003

Lucien ABENON, Laura BALLETTO, Annie BLANC, Philippe BLANC, Françoise BLECHET , Alain BOUTHIER, André BUISSON, Pierre-Jean CAMPOCASSO, Michèle CASANOVA, Céline GASLAIN, Catherine CHADEFAUD, Vincent-Pierre COMITI, Emile EADIE, Gérard FOUCHARD, Lucien LAJONCHERE , Geneviève MAROTEL, Pierre MORIZOT, Raphaële MOUREN, Martine PLOUVIER, Fabienne WATEAU

Paris, Éditions du CTHS
2009
p. 89-100
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Notre but est d'étudier les échanges entre les rivages méditerranéens et leurs zones de contacts à l'âge du Bronze. Cette première étude sur l'ambre dans le bassin méditerranéen, essentiellement bibliographique, constate l'abondance des pièces d'ambre en Italie, en Sicile, dans le monde grec, en Turquie, au Levant et en Egypte.
Nous avons comptabilisé 4163 objets provenant de 98 sites. Quelques 3534 pièces d'ambre ont été trouvées dans un contexte mycénien. Les perles sont très nombreuses avec 4066 objets. Les ateliers de fabrication restent à identifier dans le bassin méditerranéen. L'ambre provient surtout de contextes funéraires (Mycènes notamment) mais aussi de l'exploration d'épaves sous-marines comme celle d'Ulu Burun (Turquie).
Les pièces qui ont pu être étudiées par C. W. Beck sont généralement de la succinite (l'ambre balte). Il faut noter aussi la présence de résine libanaise et sicilienne. Les parures d'ambre étaient-elles façonnées non loin des sites d'extraction de la résine (la Baltique) puis échangées jusqu'en Méditerranée ? Ou bien n'était-ce pas plutôt le matériau qui circulait, et les populations méditerranéennes qui réalisaient elles-mêmes leurs propres pièces d'ambre selon leurs besoins ?