Les télécommunications sous-marines de Méditerranée occidentale entre 1850 et 2002
2009
Gérard FOUCHARD

Extrait de : "Circulation des matières premières en Méditerranée, transferts de savoirs et de techniques (édition électronique)"
sous la direction de Jean-René Gaborit ; 128e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Bastia, 2003

Lucien ABENON, Laura BALLETTO, Annie BLANC, Philippe BLANC, Françoise BLECHET , Alain BOUTHIER, André BUISSON, Pierre-Jean CAMPOCASSO, Michèle CASANOVA, Céline GASLAIN, Catherine CHADEFAUD, Vincent-Pierre COMITI, Emile EADIE, Gérard FOUCHARD, Lucien LAJONCHERE , Geneviève MAROTEL, Pierre MORIZOT, Raphaële MOUREN, Martine PLOUVIER, Fabienne WATEAU

Paris, Éditions du CTHS
2009
p.124-138
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Depuis leurs débuts, au milieu du XIXe siècle, les câbles sous-marins ont toujours joué un rôle essentiel dans les échanges des informations au sein du bassin méditerranéen. Ils relient les îles et les archipels au continent ou les pays riverains. De préférence à la radio ou aux satellites, les câbles constituent la grande route de l'information entre l'Europe et l'Orient et l'Europe et le Sud-est asiatique. Cette route, identique à celle du transport maritime, connaît un accroissement du volume des informations transmises depuis une dizaine d'années et l'avènement des fibres optiques.
Par ses dimensions, sa géographie et la multiplicité des cultures, la Méditerranée a souvent servi de laboratoire aux nouvelles technologies européennes avant de se généraliser. Lorsque le réseau mondial des télécommunications était centré sur Londres, la Grande Bretagne maîtrisait l'axe principal de transmission reliant Gibraltar et Alexandrie. Depuis 1945, le réseau mondial est centré sur les Etats-Unis et deux axes d'échanges des informations cohabitent en Méditerranée, celui de la grande route entre l'Atlantique et la mer Rouge et celui des relations entre l'Europe et l'Orient.