Le temps du sport : l'exemple de la mise en place de la durée des reprises dans l'émergence de la boxe anglaise moderne (1743-1867)
2008
Jean-François Loudcher

Extrait de : "Le temps vu par... (édition électronique)"
sous la direction de Christiane Villain-Gandossi et Jacqueline Lorenz ; 129e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Besançon, 2004

Christiane Villain-Gandossi, Jacqueline Lorenz, Paolo Facchi, Serge Lewuillon, Marie-Françoise Diot, Christophe Gauchon, Christian Amalvi, Pascal Barraillé, Jean Duma, Thierry Lassabatère, Pierre Albert, Jan Berting, Bruno Guérard, Jean-François Loudcher, Jean-Nicolas Renaud, Françoise Putod-Vacheret, Frédéric Trautmann, Paul Adam, Aleksandra Dziadkiewicz, Yves Gilli, Daniel Pajaud et Christiane Villain-Gandossi, Christine Bousquet-Labouérie, Frédéric Chauvaud, Oscar Jané, François Lormant, Ania Guini-Skliar
Paris, Éditions du CTHS
2008
p. 145-154
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

La boxe moderne prend ses origines dans les combats à poings nus dans l'Angleterre de la fin du XVIIe et du début du XVIIIe siècle. Issue d'une transformation profonde des conditions sociales et politiques de ce pays, elle se régule dès 1743 sous l'influence de J. Broughton. Le temps des matchs est alors soumis à l'aléa des combats et à la résistance physique des bruisers. Aucune limite temporelle ne précise la durée des matchs : seul le temps de repos est fixé à trente secondes. Une reprise peut alors durer quelques secondes ou plusieurs dizaines de minutes. En 1867, les règles du marquis de Queensburry fixent définitivement le temps des reprises qui est encore en vigueur dans les rencontres modernes de boxe.
Bien sûr, cette évolution ne s'est pas faite brutalement. En 1838, les London Prize Ring Rules sont une tentative pour réhabiliter la Fancy. Règlement intermédiaire entre l'ancienne et la nouvelle boxe, il fait l'objet de plusieurs moutures et son analyse montre les différents enjeux à l'œuvre. Ils sont d'ordre moral, financier, sanitaire ou bien encore éducatifs et expliquent les principales raisons de l'apparition de cette nouvelle temporalité qui accompagne l'émergence de la boxe anglaise et peut-être du sport moderne.