Temps, modes, aspects
2008
Yves Gilli

Extrait de : "Le temps vu par... (édition électronique)"
sous la direction de Christiane Villain-Gandossi et Jacqueline Lorenz ; 129e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Besançon, 2004

Christiane Villain-Gandossi, Jacqueline Lorenz, Paolo Facchi, Serge Lewuillon, Marie-Françoise Diot, Christophe Gauchon, Christian Amalvi, Pascal Barraillé, Jean Duma, Thierry Lassabatère, Pierre Albert, Jan Berting, Bruno Guérard, Jean-François Loudcher, Jean-Nicolas Renaud, Françoise Putod-Vacheret, Frédéric Trautmann, Paul Adam, Aleksandra Dziadkiewicz, Yves Gilli, Daniel Pajaud et Christiane Villain-Gandossi, Christine Bousquet-Labouérie, Frédéric Chauvaud, Oscar Jané, François Lormant, Ania Guini-Skliar
Paris, Éditions du CTHS
2008
p. 197-206
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

La comparaison proposée entre plusieurs langues permet d'aboutir à des conclusions et d'éventuelles pistes de recherche qui intéressent principalement trois domaines d'ordre linguistique, didactique et philosophique.
Dans les diverses langues envisagées, les formes verbales (ou signifiants) existantes, appelées parfois de façon multiple, non seulement varient en nombre, mais ont des emplois qui diffèrent d'une langue à l'autre pour exprimer des notions (ou signifiés) spécifiques. Par ailleurs, les valeurs temporelles proprement dites s'effacent bien souvent au profit d'autres, au point que les notions de temps, mode et aspect finissent par se confondre.
Les éventuelles confusions de ce type ont bien entendu des incidences sur l'apprentissage d'une langue maternelle (L 1) et, a fortiori, d'une langue seconde (L 2), l'apprenant s'efforçant inconsciemment de retrouver à partir de sa L 1 des signifiants et des signifiés qui peuvent ne pas exister dans cette même langue cible.
Cela rejoint, bien entendu, la question du caractère universel de la manière d'envisager les valeurs temporelles, modales et aspectuelles, mais aussi, en définitive, de saisir le réel (die Weltanschauung).