Images en abyme de l'âge du Fer
2008
Olivier Buchsenschutz

Extrait de : "Images et relevés archéologiques, de la preuve à la démonstration (édition électronique)"
sous la direction d'Olivier Buchsenschutz ; 132e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Arles 2007

Charles Kraemer, José Luis Cortès, Françoise Lecocq, Éric Broine, Armelle Alduc-Le Bagousse, Jean-Paul Saint-Aubin, Olivier Buchsenschutz, Romain Pigeaud, Nicolas Paparoditis, Camille Bourdier, Oscar Fuentes, G. Hamon, Geneviève Pinçon, Michel Daeffler, Julien Cavero, Marie-Pierre Jézégou, Hans Günter Martin, Corinne Sanchez, Klaus Storch, Laurent Carozza, Jean-Michel Carozza, Albane Burens-Carozza
2008
p. 93-104
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

L'image idéale en archéologie présente à l'œil la totalité du détail des données en même temps qu'une perception synthétique immédiate. Mais dans la réalité, les règles les plus élémentaires de la sémiologie graphique restent souvent ignorées des chercheurs et des fabricants de logiciels, réduisant l'image à une illustration annexe, alors qu'elle pourrait supporter en elle-même toute la démonstration. Les outils de dessin informatisé autorisent même un traitement de l'information qui permet parfois d'économiser le fastidieux codage descriptif des objets ou des monuments. Les calculs statistiques, qui interviennent pour simplifier une information trop foisonnante ou pour vérifier le diagnostic de la vision directe, ne sont qu'une étape entre la saisie des données et la production d'une image synthétique. Nous illustrerons cette démarche par des exemples choisis dans la céramique, les sépultures, les corpus de sites et les cartes de répartition pour l'âge du Fer européen.