Technologies 3D appliquées à la sculpture pariétale magdalénienne
2008
Camille Bourdier, Oscar Fuentes, G. Hamon et Geneviève Pinçon

Extrait de : "Images et relevés archéologiques, de la preuve à la démonstration (édition électronique)"
sous la direction d'Olivier Buchsenschutz ; 132e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Arles 2007

Charles Kraemer, José Luis Cortès, Françoise Lecocq, Éric Broine, Armelle Alduc-Le Bagousse, Jean-Paul Saint-Aubin, Olivier Buchsenschutz, Romain Pigeaud, Nicolas Paparoditis, Camille Bourdier, Oscar Fuentes, G. Hamon, Geneviève Pinçon, Michel Daeffler, Julien Cavero, Marie-Pierre Jézégou, Hans Günter Martin, Corinne Sanchez, Klaus Storch, Laurent Carozza, Jean-Michel Carozza, Albane Burens-Carozza
2008
p. 123-142
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Dans le cadre des recherches que nous menons actuellement sur les abris-sous-roche sculptés magdaléniens du Roc-aux-Sorciers (Angles-sur-l'Anglin, Vienne) et de La Chaire-à-Calvin (Mouthiers-sur-Boëme, Charente), les technologies 3D prennent une place majeure dans les phases d'acquisition, d'analyse et de restitution. Le laser tridimensionnel livre un enregistrement exhaustif et fidèle des œuvres gravées et sculptées. Les modèles numériques 3D renouvellent nos études en devenant des outils de test et de validation d'hypothèses difficiles à mettre en œuvre dans le réel : raccords de blocs, modélisation de l'évolution chronologique d'un ensemble pariétal, calcul de la marge de différence de deux figures (dimensions, proportions, volumes) au sein d'un même décor (artistes, étapes de réalisation) et entre plusieurs sites (territoires artistiques). Ils modifient également en profondeur la démarche patrimoniale, notamment à travers les possibilités de restitution virtuelle.