Appréhender le musée de science par le récit de fiction scientifique
une approche heuristique pour des élèves de collège et des enseignants en formation - 2009
Éric Triquet

Extrait de : "Concepts, cultures et progrès scientifiques et techniques, enseignement et perspectives (édition électronique)"
sous la direction de Gérard Pajonk ; 131e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Grenoble, 2006
Paris, Éditions du CTHS
2009
p. 147-158
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

La recherche présentée dans cet article s'intéresse à la réception, par des publics scolaires, des dioramas présentés dans les muséums d'histoire naturelle. Elle s'appuie sur un dispositif proposant à deux types de publics (des professeurs d'école stagiaires et des élèves de 5e) d'écrire collectivement, à l'issue d'une visite au Muséum d'histoire naturelle de Grenoble, un récit de fiction scientifique inspiré par la visite. L'écrit retenu devant présenter à la fois les traits habituels d'une fiction et la rigueur d'un écrit scientifique.
Le contexte muséographique rappelé et les cadres problématique et méthodologique définis, divers résultats sont présentés. Ils révèlent qu'au travers de la production du récit, les visiteurs-élèves ont non seulement construit du sens sur - et à propos de - l'exposition, mais, en outre, ont exprimé un ressenti et un imaginaire déclenchés par la visite. De façon plus large, ils ouvrent une discussion quant à l'intérêt heuristique d'un tel recours au récit de fiction scientifique pour accompagner la réception d'expositions de science.