Les stations de ski : quel avenir ?
2009
Jacques DUPUY

Extrait de : "Innovation dans la gestion environnementale des territoires de montagne (édition électronique)"
sous la direction de Jean-Paul Bravard ; 131e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Grenoble, 2006
Paris, Éditions du CTHS
2009
p. 81-84
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Avec les années 1990 s’est achevée la période durant laquelle les pentes des montagnes ont été équipées dans le but unique de développer la pratique des sports d’hiver. Les stations sont maintenant confrontées à trois défis : l’exigence de la clientèle, les limites de leur territoire, le changement climatique. La clientèle, désormais européenne, passe d’une station à l’autre, en fonction de l’image, de l’offre, des moyens d’accès, de l’efficacité de la communication.
Les stations atteignent les limites d’expansion de leurs espaces urbanisables et de leurs domaines skiables. Le changement climatique accentue le recours à des palliatifs, canons à neige, retenues collinaires, entraînant une concurrence nouvelle pour l’usage de l’eau.
De lourdes interrogations pèsent sur le devenir des domaines skiables, engagés dans des opérations dont le coût financier et l’incidence environnementale sont colossaux. Les stations les plus grandes et les plus solides se suréquipent et se développent ; les plus petites s’interrogent sur la stratégie à déployer pour conserver une part du marché et diversifier leur offre. L’environnement est à la fois victime et support du développement.