Du document visuel à la reconstitution virtuelle : l’image de synthèse des usines Renault de Billancourt pendant l’entre-deux-guerres
2009
Alain-Pierre MICHEL et Stéphane POUYLLAU

Extrait de : "Genres et usages de la photographie (édition électronique)"
sous la direction de Bertrand Lavédrine ; 132e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Arles 2007
2009
p. 65-78
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

En s’appuyant sur des corpus de documents dispersés et en croisant les données partielles qu’ils fournissent, les reconstitutions visuelles offrent un nouvel éclairage et composent une source nouvelle de l’histoire sociale des techniques industrielles.
L’étude porte sur la reproduction en images de synthèse d’une partie des usines Renault de Billancourt telles qu’elles se sont développées jusqu’au milieu du XXe siècle. Le but principal est d’informer l’histoire sociale et technique d’un travail industriel relativement mal connu, d’approfondir le passé des routines discrètes et de ceux qui ne laissent pas de textes.
Au-delà des sources classiques, nous analysons ce que montrent les images afin d’offrir un nouvel éclairage et d’acquérir de nouvelles connaissances. L’enjeu épistémologique est d’élaborer une procédure systématique d’analyse des sources visuelles. Nous développons des techniques de traitement informatique et de reconstitution virtuelle pour nous donner les moyens d’une approche inédite de l’analyse critique des images, sources historiques de première importance, mais souvent ignorées, délaissées ou instrumentalisées faute de reconnaissance et de méthode d’appréhension.