Le temps et l'espace dans les pratiques pastorale et cynégétique
2009
Adamandia ACOVITSIOTI-HAMEAU

Extrait de : "Temps en partage (édition électronique)"
sous la direction de Joël Candau ; 129e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Besançon, 2004
Paris, Éditions du CTHS
2009
p. 15-26
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Expressions de la relation homme-animal, pastoralisme et chasse se côtoient ou s'excluent dans le temps et dans l'espace, marquant le statut et décidant de la gestion de l'un et de l'autre. Les paramètres temporel et spatial changent conjointement. La vocation des espaces se modifie suivant le temps saisonnier et météorologique, mais aussi en fonction de considérations socioculturelles (périodes propices ou néfastes pour une activité, coutumes ou accords de rotation d'activités, etc.). Un même lieu devient ainsi à tour de rôle attractif ou répulsif, domestiqué ou sauvage, à usage privé ou à usage collectif. Temps de labeur (exploitation du troupeau) et temps de jeu/loisir (chasse) s'y succèdent ou s'y mêlent ; des temps « suspendus » (ceux des déplacements - les différentes transhumances - ou ceux des réunions conviviales - les repas des chasseurs) leur sont parallèles, tout en rompant leur déroulement. Ces spatialités et temporalités « cycliques » apparaissent invariablement sous la trame des pratiques que nous explorons, à partir d'exemples provençaux d'époque contemporaine et actuelle.