L'émergence des troubles musculosquelettiques dans les pays industriels : Échanges transatlantiques d'expertise à la fin du XXe siècle
2010
Nicolas HATZFELD

Extrait de : "Échanges scientifiques et techniques, d'une rive atlantique à l'autre (édition électronique)"
sous la direction de Gérard Pajonk ; 133e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Québec 2008

Alain COUTELLE, Mélanie DESMEULES, Nicolas HATZFELD, Stéphanie TESIO, Pierre DEMERS, Ginette GABLOT, Laurence MACHET, Jean-Christophe FICHOU, Dominique GUILLE, Michèle VIROL, Jocelyne PELLERIN, Jean-Claude AMIARD, Yves-François LE COADIC
2010
p. 39-48
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Lors des dernières décennies du XXe siècle, la plupart des pays industriels connaissent la croissance spectaculaire d'une maladie professionnelle, les troubles musculo-squelettiques (TMS). Touchant les articulations, ces maladies résultent d'hyper sollicitation du corps, du fait de postures inadaptées, d'efforts excessifs ou trop répétés. Or, des deux côtés de l'Atlantique, des chercheurs cherchent à repenser le phénomène. Médecins, épidémiologistes et ergonomes extraient leurs observations des anciennes classifications par métiers et formulent des analyses nouvelles permettant de prendre en considération le développement du phénomène. Dans ce mouvement, les échanges scientifiques se font écho entre les États-Unis et le Canada d'une part, et les pays d'Europe du Nord-Ouest de l'autre. Formalisant cette coopération, un groupe francophone de chercheurs étudiant les TMS est créé au début du XXIe siècle.