Des chemins de fer à la haute banque
Mémoires de sir Edward Blount (1830-1900) - 2011
Robert FRIES (éd.)
ISBN : 978-2-7355-0746-7
359 p. | 12 x 18,5 | ill. noir | br.
Collection : CTHS Format
N° dans la collection : 68
Code Sodis : F30795.8
commander l'ouvrage [prix : 15,00 €]
Fondateur puis président des chemins de fer de l’Ouest, de la Société générale, et de la Compagnie générale des eaux, sir Edward Blount est l’un de ces Anglais du XIXe siècle qui ont contribué au développement industriel de la France. Ses Mémoires, écrites à l’âge de 90 ans, relatent ses premiers pas comme attaché d’ambassade dans la société cosmopolite de Rome et de Paris. Puis c’est, en France, l’aventure des chemins de fer et l’appel du monde des affaires. À la croisée de la City, de la haute banque parisienne, et de l’industrie, Edward Blount laisse un témoignage original sur les relations franco-britanniques et les acteurs du grand capitalisme en Europe.
Comptes rendus parus dans la presse :
Études normandes
18/11/2011 - J.P. Chaline
Compte rendu
Extraits du compte rendu de J.P. Chaline publié dans Etudes normandes, 3-2011

"Une opportune publication de ses Memoirs [de Sir Edward Blount], traduits et annotés, permet de découvrir cet acteur essentiel de notre développement économique, au carrefour de la City londonienne, de la banque parisienne et de l'industrie française.
(...)
Oeuvre d'un gentleman, ces Mémoires en reflètent les valeurs : respect des autorités, portraits bienveillants encore que teintés d'humour, franche hostilité aux débordements populaires.
Mais Anglais, pour une fois francophile, Blount échappe aux stéréotypes de ses compatriotes à notre égard. Tout cela fait de ce livre (...) un témoignage historique de valeur où la Normandie, avec ses chemins de fer, tient une place notable".

Revue du Nord
09/04/2013 - Matthieu de Oliveira
Compte rendu
Extraits

"Les mémoires des acteurs du monde économique ou financier - on pense à Auguste Isaac ou à Jules Émile Scrive - sont trop peu nombreux pour que l'on ne se réjouisse pas de la traduction française de ceux de sir Edward Blount.
(...)
Il est vrai que le personnage se signale par une carrière qui mérite qu'on s'y attarde. Né dans le comté de Stafford en 1809 et décédé presque centenaire dans le Sussex, sir Blount appartient à une famille de propriétaires et de banquiers cataholiques. Il passe l'essentiel de sa vie professionnelle en France, apparaissant comme un pionnier de la collaboration économique entre les deux rives du Channel. (....)

En filigrane on voit ainsi se dessiner le portrait d'un gentleman victorien au sens des affaires aiguisé."