Le statut des producteurs d'amphores de l'ager Cosanus
2011
Fabienne OLMER

Extrait de : "Les travailleurs dans l'Antiquité : statuts et conditions (édition électronique)"
sous la direction de Jean-Paul Morel ; 127e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Nancy, 2002

Jean-Paul MOREL, Catherine CHADEFAUD, Philippe JOCKEY, Arthur MULLER, Marion MULLER-DUFEU, Gilles SAURON, Marcus KOHL, Yann LE BOHEC, Fabienne OLMER, Michel CHRISTOL, Jean-Paul PETIT, Pascale CHARDRON-PICAULT†, François BARATTE, Roger HANOUNE, Chantal VOGLER

2011
p. 113-127
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
À partir de nombreuses données épigraphiques rencontrées sur des amphores importées notamment dans la « zone du denier » dans le Centre-Est de la France et dans le territoire de l’Ager Cosanus, on abordera le thème de la production et de l’organisation de certains ateliers d’amphores à l’époque tardo-républicaine.
Outre les comptages, du simple nom individuel (figulus ? vilicus ?) aux associations de deux noms (gestion partagée entre deux esclaves ? association de vilici ?) en passant par des associations de noms de « maîtres » adjoints à un nom d’esclave (dominus et vilicus ?), les formules onomastiques sont nombreuses et passionnantes. D’autant que l’on observe des différences dans les formules épigraphiques selon les zones de production, du code alphanumérique, singularité quasi exclusive de l’Etrurie méridionale, jusqu’aux noms de prestigieuses familles de l’Italie centro-méridionale.