L’invitation au voyage en terre d’Islam : approches française et italienne vers 1930
2010
Marc Agostino

Extrait de : "L'attrait d'ailleurs, images, usages et espaces du voyage à l'époque contemporaine (édition électronique)"
sous la direction de Laurent Tissot ; 130e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, La Rochelle, 2005
Paris, Éd. du CTHS
2010
p. 61-67
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Vers 1930, l’invitation au voyage guide à la main est bien établie. Le guide de voyage est révélateur de la connaissance des pays visités et du regard porté sur leurs sociétés. La France et l’Italie, à l’apogée de leur installation, présentent, en vue d’une visite, leurs possessions coloniales en terre d’Islam. On s’appuiera sur deux guides de grande qualité et à peu près contemporains pour tenter de saisir leur perception de l’autre : le Guide bleu Algérie et Tunisie, édition de 1930, et le guide rouge Guida d’Italia du Touring-Club italien, volume consacré aux possessions et colonies en 1929. L’examen précis des notices consacrées à l’islam et aux sociétés, la lecture de l’histoire, la description des lieux et monuments musulmans permettent d’évaluer l’état d’esprit, le degré de connaissance, la prise en compte du fait musulman dans des ouvrages largement répandus dans deux nations bien installées en apparence dans des terres d’Islam, à la fois semblables et diverses, Maghreb d’une part, Libye, Érythrée et Somalie de l’autre.