Du « grand tour » au tour du monde des backpackers : la dimension initiatique dans le voyage touristique
2010
Luc Vacher

Extrait de : "L'attrait d'ailleurs, images, usages et espaces du voyage à l'époque contemporaine (édition électronique)"
sous la direction de Laurent Tissot ; 130e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, La Rochelle, 2005
Paris, Éd. du CTHS
2010
p. 113-122
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Toutes les époques et toutes les cultures possèdent des « rites de passages » qui marquent la transformation de l’individu en adulte. Les rites peuvent être de nature très variée, mais nombreux sont ceux qui font appel à une séparation durant laquelle l’initié est censé acquérir une connaissance lui permettant ensuite de réintégrer la société avec un nouveau statut. Des errances des chevaliers du Moyen Âge au tour de France des compagnons, le voyage initiatique s’est ancré dans les pratiques du monde occidental. Cette communication se propose d’analyser comment certains types de voyages touristiques s’inscrivent dans la filiation de ces voyages initiatiques. Du « grand tour » au tour du monde des backpackers en passant par le voyage au Népal, nous analyserons les constantes et les évolutions de cette dimension initiatique qui peut être fortement présente dans le voyage touristique. Cette étude s’appuie sur un ensemble de travaux universitaires et sur des récits et guides de voyage publiés.