La production et le commerce parisiens d’objets de voyage, 1855-1925
2010
Joanne Vajda

Extrait de : "L'attrait d'ailleurs, images, usages et espaces du voyage à l'époque contemporaine (édition électronique)"
sous la direction de Laurent Tissot ; 130e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, La Rochelle, 2005
Paris, Éd. du CTHS
2010
p. 123-134
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

L’histoire de l’élite voyageuse est directement liée à l’essor et au perfectionnement des articles de voyage. Les déplacements de celle-ci engendrent une production très variée, malles, valises, nécessaires et sacs, dont il est possible de suivre l’évolution à travers les rapports d’expositions universelles. Ces documents montrent la difficulté des objets de voyage à acquérir un statut indépendant lors de ces manifestations, à cause de leur éparpillement dans différents groupes et classes, en même temps qu’ils reflètent le travail des fabricants, obligés de s’adapter aux nouveaux modes de vie, aux moyens de transports et aux goûts des acheteurs. Durant ses séjours parisiens, l’élite voyageuse consacre de plus en plus de temps au shopping, encourageant le développement des commerces d’objets de voyage, qui participent à la modification du paysage urbain. Calepins de cadastre, factures de commerçants et publicités sont les principales sources utilisées pour expliquer l’implantation dans la ville, à proximité des grands hôtels, de quelques négoces fréquentés par la haute société étrangère.