Du « grand tour » au tourisme : moments et lieux de la découverte touristique des merveilles du monde (XVIIIe-XXe siècles)
2010
Isabelle Sacareau

Extrait de : "L'attrait d'ailleurs, images, usages et espaces du voyage à l'époque contemporaine (édition électronique)"
sous la direction de Laurent Tissot ; 130e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, La Rochelle, 2005
Paris, Éd. du CTHS
2010
p. 147-157
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Cet article analyse, à partir de sources bibliographiques variées, la façon dont s’est constitué l’espace touristique contemporain à travers les pratiques de voyage fondées sur la découverte et la contemplation initiées à la fin du XVIIIe siècle. Les arts et les sciences ont construit des représentations collectives du paysage et une curiosité pour le monde qui ont façonné un regard nouveau sur certains lieux, permettant leur invention touristique. S’inscrivant dans la filiation du « grand tour », le voyage touristique en renouvelle le sens et en élargit l’espace de circulation en accompagnant l’exploration et la colonisation européennes. Nous examinerons selon une approche géographique l’histoire de cette construction du regard et de cette conquête progressive du monde par le tourisme en repérant quelques périodes charnières où s’inventent des pratiques nouvelles dans des lieux particuliers. Nous montrerons que l’attrait de l’ailleurs et de l’autre est l’un des ressorts profonds du déplacement touristique et qu’il renvoie également à une quête identitaire qui passe par la recherche de repères collectifs (paysages, monuments, folklore).