Les voyages d’études au secours d’un demi-siècle d’éducation physique suédoise en France (1898-1946)
2010
Jean Saint-Martin

Extrait de : "Le voyage, un principe de formation (édition électronique)"
Sous la direction de Hélène Say ; 130e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, La Rochelle, 2005
Thierry Sauzeau, Jean Hiernard et Pascal Rambeaud, Pierre Sèrié, Philippe Marchand, Michel Mieussens, Pierre Moulinier, Jean Saint-Martin, Denis Jallat, Reine-Claude Grondin

Éditions du CTHS
2010
p. 87-97
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Cette communication interroge les enjeux culturels et sanitaires de la diffusion sur le sol français des discours et des pratiques scandinaves en matière d’éducation physique en mentionnant le rôle essentiel des voyages d’études. En étudiant plus particulièrement celui de P. Tissié réalisé en 1898 et celui de P. Seurin en 1946, il s’agira d’illustrer leur participation déterminante à la construction d’une éducation physique républicaine et scientifique. Cette analyse s’inscrit dans une histoire culturelle et géopolitique des modèles étrangers dont l’exemplarité dépend à la fois des relations internationales et des représentations sociales. À partir des archives de la LFEP, des notes de voyages de ses membres et de La revue des jeux scolaires et d’hygiène sociale, il s’agira de comprendre pourquoi le mythe de l’Eldorado suédois contribue à réaliser en France une « œuvre d’art et de science en même temps qu’une œuvre pratique et nationale ».