Martignac (1778-1832)
L'itinéraire politique d'un avocat bordelais - 2002
Fabrice Boyer
ISBN : 978-2-7355-0508-1
470 p., 15 x 22 cm
Collection : CTHS Histoire
N° dans la collection : 5
Code Sodis : F30460.9
commander l'ouvrage [prix : 32,00 €]
« Tais-toi, sirène ! », lança un jour Martignac Dupont de l’Eure, pour avoir encore une fois infléchi le cours des débats. Seuls Benjamin Constant et Royer-Collard pouvaient, en effet, rivaliser à la tribune parlementaire avec cet avocat bordelais du centre-droit. La postérité ne devait retenir de cet homme d’État de la Restauration que l’échec de son ministère (1828-1829), généralement vu comme un simple prélude à la révolution de 1830. C’est vouloir méconnaître qu’en 1828, Martignac avait un programme politique, l’appui du duc d’Angoulême et un véritable crédit auprès du centre-gauche ; les ultras et la gauche réussirent à réduire cette entreprise de médiation aux seules capacités de séduction de l’homme.
Table des matières :
Liste des abréviations utilisées - p. 9 Remerciements - p. 10 Introduction - p. 11 PREMIÈRE PARTIE : DE MERCURE À THÉMIS, LA FORMATION D'UN AVOCAT MUSAGETE Chapitre 1 - Des racines limousines - p. 21 Des ascendants possesseurs... (lire la suite...)
Table des matières au format PDF.
Comptes rendus parus dans la presse :
Revue d’histoire du XIXe siècle
25/08/2005 - Jean-Claude Caron, Revue d'histoire du XIXe siècle, 2002-25 (en ligne)
Comptes rendus
Extraits :

(...)
Martignac est incontestablement un "second couteau" dans le Panthéon des hommes politiques français. Il était pourtant nécessaire de connaître par le détail cet homme. De ce premier travail scientifique sur Martignac, fondé sur une impeccable érudition, elle-même nourrie par une impressionnante documentation, on saura donc gré à son auteur : grâce à lui, l'histoire politique de la Restauration s'éclaircit et c'est une bonne chose.

La revue administrative
23/02/2006 - Revue administrative, n°349, 2006
Bibliographie
(...) Biographie intéressante et bien documentée d'un homme politique modéré et de premier plan, qui comble une étrange lacune de la recherche , puisque rien n'a été écrit sur Martignac. Sa carrière politique ne se réduit pourtant pas à son ralliement au Bourbon et à l'échec de son ministère de médiation entre la gauche et les ultras, toujours présenté comme le prélude à la Révolution de 1830.
En fait, l'homme se révèle infiniment plus subtil et plus profond et sa carrière politique fut beaucoup plus riche, plus complète et plus surprenante qu'on ne le croit habituellement. Autant dire qu'à lire cette étude, on découvre un personnage injustement méconnu.