Le 7e emprunt de guerre allemand dans la revue Jugend. Un cas de syncrétisme opportun
2010
Laurence Danguy

Extrait de : "Images militantes, images de propagande (édition électronique)"
Sous la direction de Christian Amalvi
132e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Arles 2007
Éd. du CTHS
2010
p. 103-117
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

En 1917, la revue illustrée Jugend publie une image de propagande destinée à soutenir le 7e emprunt de guerre allemand. Répondant d’un arrangement visuel sophistiqué, cette composition fonctionne à la manière d’un rébus circulaire. La figure pivot de ce jeu sémantique partage l’arrière-plan gauche de l’image avec son pendant, un ange de la paix à l’identité incertaine. Amalgamant l’archange Michel, le Michel allemand ainsi que le stéréotype d’un jeune homme représentant dès l’origine la revue, la figure est l’aboutissement d’une évolution récente des différentes iconographies mobilisées. Un texte univoque placé dans le bandeau inférieur de l’image soutient l’argumentaire engagé entre ses différents substrats et les autres figures et symboles de la composition. Référent religieux, référent patriote, référent esthétique, référent guerrier sont mis ici au service d’une même cause, alors que le syncrétisme brouille les associations. Le décryptage de l’image laisse en outre entrevoir le volet archaïque et réactionnaire de la revue Jugend, organe de propagande du Jugendstil.