Tulipes et glaïeuls en Dordogne, la fin d’un voyage (à paraître)
2010
Sophie Miquel, Nicolle Maguet

Extrait de : "Plantes et animaux voyageurs (édition électronique)"
sous la direction de Marie-Françoise Diot ; 130e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, La Rochelle, 2005

Rémi Coutin, Jean-Loup d’Hondt, Patrick Geistoerfer, Sylvie Friedman, Jean Laporte-Cru et Jean Claude Aniosbehere, Sophie Miquel et Nicolle Maguet, Michel et Véronique Guignard, Bruno de Foucault et Jean-René Wattez, Magali Chacornac-Ruault et Anne-Marie Semah, Carmen Scarlat et Célie Signorini, Brigitte Naviner

Paris, Éditions du CTHS
2010
p. 53-66
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

En Dordogne, 4 espèces de tulipes, 2 espèces de glaïeuls et quelques adventices, sont citées dans la flore locale du département dès les premiers inventaires botaniques du xixe siècle. Ces espèces, que l’on suppose introduites du monde méditerranéen, ont trouvé des biotopes adaptés dans les milieux anthropisés des espaces cultivés comme vigne, champ de céréale ; mais elles n’ont guère intégré les milieux naturels. Ces plantes se raréfient actuellement mais elles sont encore présentes en Dordogne.
Le suivi de leurs populations montre cependant le déclin rapide de ces espèces dont certaines sont protégées au niveau national ou régional. Un inventaire des localisations et une cartographie seront présentés. Aujourd’hui, la modification des techniques agricoles ne leur permet plus de se maintenir. Peuvent elles persister, ou bien est-ce la fin d’un long périple ?