Le maïs aurait-il voyagé hors du continent américain avant 1493 ? Mise en évidence à Java central (Indonésie) grâce à l’étude pollinique de sédiments de l’Holocène supérieur (à paraître)
2010
Magali Chacornac-Rault et Anne-Marie Sémah

Extrait de : "Plantes et animaux voyageurs (édition électronique)"
sous la direction de Marie-Françoise Diot ; 130e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, La Rochelle, 2005

Rémi Coutin, Jean-Loup d’Hondt, Patrick Geistoerfer, Sylvie Friedman, Jean Laporte-Cru et Jean Claude Aniosbehere, Sophie Miquel et Nicolle Maguet, Michel et Véronique Guignard, Bruno de Foucault et Jean-René Wattez, Magali Chacornac-Ruault et Anne-Marie Semah, Carmen Scarlat et Célie Signorini, Brigitte Naviner

Paris, Éditions du CTHS
2010
p. 80-94
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Lors de l’étude palynologique de trois sondages proches de sites archéologiques dans les Gunung Sewu (Java, Indonésie) nous avons pu mettre en évidence l’apparition d’une céréale et sa mise en culture après brûlis. L’étude morphométrique et surtout de l’exine au MEB permettent de rapprocher le pollen de cette graminée fossile de celui du maïs. Notons de plus que ces gros grains de pollen de maïs se rencontrent sans discontinuité du moment de leur apparition jusqu’au sommet des sondages et qu’actuellement, dans cette région, la principale graminée cultivée est le maïs. Dans notre hypothèse, les datations obtenues pour la base de cette culture laissent supposer que celui-ci serait présent à Java avant la date admise pour son importation sur l’île par les Portugais.