Trou de mémoire : les Pagès de Vitrac et l’Académie équestre de Languedoc au XVIIe siècle
2011
Véronique Garrigues

Extrait de : "Entre mémoire et histoire : écriture ordinaire et émergence de l'individu (édition électronique)"
Sous la direction de Nicole Lemaitre et Sylvie Mouysset
134e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Bordeaux, 2009
Éditions du CTHS
2011
p. 111-119
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Au cours du Grand Siècle, les Pagès de Vitrac, écuyers de la Grande Écurie du roi, ont tenu une académie équestre à Toulouse. Perçus comme des hommes du pouvoir royal, les capitouls n’ont eu de cesse de saper cette institution, dont le prestige leur échappait. Faute de moyens et de maîtres reconnus, dès la fin du XVIIe siècle, l’académie périclite et tombe dans l’oubli. Seuls les écrits du for privé des Pagès de Vitrac font revivre les heures glorieuses de l’Académie équestre de Languedoc.