La femme et l’enfant dans les livres de raison limousins du du XVe siècle
2011
Jean Tricard

Extrait de : "Entre mémoire et histoire : écriture ordinaire et émergence de l'individu (édition électronique)"
Sous la direction de Nicole Lemaitre et Sylvie Mouysset
134e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Bordeaux, 2009
Éditions du CTHS
2011
p. 271-280
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Les livres de raison limousins des XIVe et XVe siècles offrent une possibilité originale, à la fois précoce et orientée, de connaître de l’intérieur de la famille la femme – jamais elle-même rédactrice, alors – et l’enfant, essentiellement dans les milieux bourgeois. C’est toujours à l’aune des comportements, des préoccupations et des choix du pater familias, rédacteur de l’œuvre. Son livre de raison porte sur les mariages et les dots, les naissances et les décès, l’évolution de la démographie familiale, l’attention différenciée aux enfants, aux cadets et aux filles. À l’occasion, il peut attester une sensibilité particulière à une épouse ou à un enfant, à leur santé et à leur destin. Mais le livre de raison ne présente pas une « mémoire parfaite » et
a ses zones d’ombre et de secret. Il n’évoque que de façon masquée, au mieux, les crises familiales, une mésentente conjugale ou un heurt de générations. Car le rédacteur a pour premier souci de laisser à ses descendants une mémoire honorable de la famille, qui passe d’abord par
la sauvegarde de son image personnelle – même aux dépens de ses proches.