Les saints limousins dans le bréviaire de Limoges de 1783.
Les saints limousins dans le bréviaire de Limoges de 1783. Liturgie, histoire et méthode : l’œuvre de Mgr du Plessis d’Argentré - 2011
Père Nicolas Risso

Extrait de : "Honorer et commémorer les morts (édition électronique)"
Sous la direction de Henri Bresc ; 134e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Bordeaux, 2009

Catherine Cousin, Philippe Mauget, Mireille Corbier, Hélène Jacquest, Noémi Colin, Jean-Loup Lemaitre, Jean-Pierre Brelaud, Père Nicolas Risso, Régis Bertrand, Bernard Cherubini, Marie-Noële Denis, Jean-Paul Pellegrinetti et Georges Ravis-Giordani, Méryl Sill, Nicolas Fasseur, Emmanuel Chevet

Éditions du CTHS
2011
p. 134-141
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Dans le vaste mouvement de réforme liturgique qui anime presque tous les évêchés français au xviiie siècle, l’évêque de Limoges, Mgr du Plessis d’Argentré, sensible à la critique des hagiographes, Bollandistes en particulier, a confié la rédaction d’un nouveau bréviaire à des abbés érudits et audacieux, Joseph Nadaud, Joseph du Mabaret, Étienne Oroux. Ces derniers étaient partagés entre la rigueur scientifique, qui exigeait d’épurer radicalement les légendes des saints limousins, et le maintien d’une mémoire des saints justifiée par l’ancienneté des cultes et des traditions. Le Bréviaire, publié en 1783, suit une ligne de consensus. Il renouvelle le culte des saints limousins, refondant l’identité de l’Église de Limoges face au centralisme pontifical. Cette expérience montre la souplesse de la mémoire et le souci de sa réforme devant les nouvelles exigences scientifiques.