Les céramiques en usage à Paris et dans les grandes villes côtières françaises au XVIe et au début du XVIIe siècle : contribution à l’identification des productions exportées sur les sites coloniaux nord-américains
2011
Fabienne Ravoire

Extrait de : "Migrations, transferts et échanges de part et d'autre de l'Atlantique. Histoire et Archéologie des XVIe et XVIIe siècles (édition électronique)"
Sous la direction de Steven R. Pendery et Fabienne Ravoire
133e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Québec, 2008
Éditions du CTHS
2011
p. 31-64
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Le développement des fouilles, en particulier préventives, en France ces vingt dernières années, a permis la mise au jour d’importantes collections de céramiques provenant de contextes stratifiés très bien datés de l’époque moderne. Le but de cet article est de présenter d’une manière synthétique le mobilier céramique en usage dans certaines régions du Centre et de l’Ouest de la France, de la Normandie à l’Aquitaine, en passant par Paris, à l’époque des premiers voyages transatlantiques. On s’attachera à mettre en évidence les principaux groupes de céramiques qui circulaient à longue distance et qui jouissaient donc d’un certain prestige. Cette contribution vise à éclairer d’une autre manière les premières découvertes de céramiques françaises au XVIe siècle et dans les premières décennies du XVIIe siècle sur les sites coloniaux nord-américains (postes de traite, forts, sites de pêche, épaves).