Les arpenteurs des confins
Explorateurs de l'intérieur de la Guyane (1720-1860) - 2012
Francis Dupuy (éd.)
ISBN : 978-2-7355-0758-0
296 p. | 21 x 27 cm | ill. | br.
Collection : La librairie des cultures
N° dans la collection : 4
Code Sodis : F308098
commander l'ouvrage [prix : 40,00 €]
À compter des années 1720, quelques explorateurs intrépides se lancent à l’assaut de l’immensité amazonienne en partant du littoral guyanais. Remontant le fleuve Oyapock, puis le Maroni, ils tentent de pénétrer au plus loin, dans l’espoir d’établir une jonction avec le grand fleuve Amazone. Tout un univers jusque-là inconnu, riche de promesses mais jalonné de désillusions, s’ouvre à eux. Inventaire des ressources naturelles et liaison avec les groupes amérindiens – plus tard avec les Noirs Marrons – ainsi découverts occupent leur projet, sous-tendu par une ambition coloniale qui transparaît régulièrement dans les écrits qu’ils nous ont légués.
Le présent recueil rassemble douze textes, déjà publiés ou jusqu’ici inédits, s’étalant entre le premier tiers du xviiie siècle et le début des années 1860, époque héroïque de la quête des confins guyanais. La suite sera marquée par deux grandes figures de l’exploration amazonienne : Jules Crevaux et Henri Coudreau. Grâce à un apparat critique et une gamme de documents complémentaires, l’ouvrage vise à établir un corpus de connaissances concernant l’hinterland guyanais, en mettant essentiellement en lumière les éléments que nous livrent les explorateurs à propos des peuples occupant ces contrées.
Par l’entremise de ces personnages au caractère bien trempé, parfois cocasses, parfois pathétiques, mais toujours pénétrés de leur entreprise, mêlant l’ambition personnelle et la mission nationale, un continent inconnu des Européens ouvre ses portes, non sans résistance, à l’aventure et au rêve.
Francis Dupuy est anthropologue, maître de conférences à l’université de Poitiers et membre du centre Enseignement et recherche en ethnologie amérindienne du Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative (université Paris Ouest Nanterre La Défense et CNRS).