Le château et la ville (épuisé)
Conjonctions, oppositions, juxtapositions (XIe-XVIIIe siècle) - 2002
125e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Lille, 2000
Philippe Contamine, Nicolas Faucherre, Gilles Blieck, Jean Mesqui, dir.;
MARIE-PIERRE BAUDRY, CHRISTIAN CORVISIER, DAVID RIVAUD, NICOLAS MENGUS, ALAIN SALAMAGNE, JOHNNY DE MEULEMEESTER, DENIS HENROTAY ET PHILIPPE MIGNOT, MICHEL DE WAHA, CAROLE DUGUY ET ARLETTE PERRIN, PHILIPPE BRAGARD, CHRISTIAN DURY, REYNALD PARISEL, CHARLES VAN DEN HEUVEL, MARINO VIGANO, LILIANE DUFOUR, MARIE-CHRISTINE LALEMAN, DANIEL LELOUP, ANNE-VÉRONIQUE SAUTAI-DOSSIN, RENÉ ELTER, MAURICE GRESSET
ISBN : 978-2-7355-0507-4
421 p., 21 x 27 cm
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (1990-)
Code Sodis : F30459.5
Des bouleversements topographiques que connurent les villes d’Occident depuis le XVIIIe siècle, il résulte que, dans l’esprit de beaucoup de nos contemporains, les châteaux du Moyen Âge furent avant tout édifiés dans des espaces ruraux, en liaison avec un village ou même dans une position stratégique délibérément isolée. En réalité, pendant des siècles, les châteaux les plus importants et les plus réputés eurent majoritairement partie liée avec les villes, au point que l’expression « ville et château » était des plus courantes. À partir de cas concrets, bien documentés et largement illustrés, le présent ouvrage envisage sur la longue durée l’étude de cette grande question aux multiples implications, d’ordre politique et militaire, topographique et administratif, économique et social.
Table des matières :
I. Ville et château au Moyen Âge PHILIPPE CONTAMINE Ville et château au Moyen Âge: introduction historique - p. MARIE-PIERRE BAUDRY Les fortifications de la ville, du château royal et de l'abbaye de Saint-Maixent - p. 21 CHRISTIAN... (lire la suite...)
Table des matières au format PDF.
Comptes rendus parus dans la presse :
Archiscopie - Bulletin d’Informations Architecturales (IFA)
20/05/2003 - Pierre Pinon pour Archiscopie, n°32, mai 2003, pp.26-27
Documents
Extraits :

(...) Le problème historique essentiel est de savoir si le château médiéval - ou citadelle classique - est à l'origine de la ville, qu'il protège, ou bien s'il vient s'y adjoindre postérieurement pour la défendre ou la dominer. Manifestement, c'est la seconde figure qui est la mieux représentée dans ces ouvrages. Parce qu'elle avait été moins étudiées jusqu'à présent, parce qu'il est apparemment paradoxal qu'un château surveille une ville plus qu'il ne la protège. Peut-être aussi parce qu'elle concerne plutôt les grandes villes documentées dans les archives que les petites. En effet, pour ces dernières, il n'existe souvent pas même de plan avant le XIXe siècle. De plus, la première figure, celle des bourgs castraux (nés d'un château), est étudiée depuis bien plus longtemps.
Sont donc traités de manière approfondie les châteaux des rois, des ducs, des comtes qui se méfient de leurs bourgeois au point de dresser, en contact avec l'enceinte urbaine (à l'extérieur ou à l'intérieur de la muraille), la demeure fortifiée qui les surveille.
(...) Quelques articles sont consacrés à un autre phénomène, tout aussi important pour l'histoire des formes urbaines : celui du démembrement progressif ou de la destruction brutale de ces châteaux ou citadelles. (...)