L’académie de La Rochelle, ses activités, ses membres, de 1732 à nos jours
2011
Jean Flouret

Extrait de : "Les Sociétés savantes locales : des hommes au service de la connaissance et de la culture (édition électronique)"
Sous la direction de Bruno Delmas et Martine François
134e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Bordeaux, 2009
Textes de Pierre Barbier, Danielle Bégot, Colette Bourrier-Reynaud, Bruno Delmas, Jean Flouret, Martine François, Aurore Hillairet, Pierre-Yves Péchoux, Cédric Pernette, René Plessix, Fanie Saint-Laurent, † Claude Tourniaire, Jean-Bernard Vaultier
Éditions du CTHS
2011
p. 21-32
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Les archives, assez importantes, de l’académie de La Rochelle permettent de reprendre l’histoire de cette académie en insistant, selon les instructions, sur l’évolution des statuts, avec des optiques différentes, un désir de « fédération » avec d’autres sociétés locales. L’utilisation d’annuaires et de dictionnaires sert à approfondir la connaissance des membres, leur situation sociale qui évolue au cours du temps, les juristes et les prêtres dominant au Xviiie siècle, les membres de l’enseignement et, dans une moindre mesure, les médecins, s’imposant au XXe siècle. L’âge d’élection, le nombre d’années passées à l’académie, la présence de femmes, l’origine géographique des membres correspondants, malgré des lacunes dans l’information, permettent de brosser un tableau intéressant de cette compagnie, et de constater que, malheureusement, les contraintes du monde moderne ne permettent guère à des personnes en activité de participer à ses travaux.