Fondateurs, successeurs de la Société archéologique de Rambouillet (1836-1939)
2011
Pierre Barbier

Extrait de : "Les Sociétés savantes locales : des hommes au service de la connaissance et de la culture (édition électronique)"
Sous la direction de Bruno Delmas et Martine François
134e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Bordeaux, 2009
Textes de Pierre Barbier, Danielle Bégot, Colette Bourrier-Reynaud, Bruno Delmas, Jean Flouret, Martine François, Aurore Hillairet, Pierre-Yves Péchoux, Cédric Pernette, René Plessix, Fanie Saint-Laurent, † Claude Tourniaire, Jean-Bernard Vaultier
Éditions du CTHS
2011
p. 33-45
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

La Société archéologique de Rambouillet, fondée en 1836 par Auguste Moutié rejoint en 1837 par le duc Honoré d’Albert de Luynes, représente l’image type de la société savante de province. Les neuf fondateurs s’entourent de notables : curés, châtelains, maires, propriétaires... Un cénacle de moins de dix membres, tous remarquables érudits, dispensés pour la plupart d’une activité professionnelle, réalise une œuvre importante, publiée grâce au mécénat du duc de Luynes jusqu’à son décès en 1867. En 1873, à la parution du premier tome des Mémoires et Documents, l’annuaire des membres de la société édité en annexe nous indique que la société s’est enrichie de plusieurs dizaines d’adhérents. Ces annuaires publiés régulièrement jusqu’en 1939 fournissent des renseignements essentiels sur l’évolution sociologique des membres : nom, titre, ancienneté, profession, fonction, distinction, adresse... Cet article se propose de montrer cette évolution, mais aussi une certaine continuité illustrée par son président actuel, le comte Thomas de Luynes, descendant direct du fondateur.