La grande époque de la Société de géographie de Toulouse (1882-vers 1910)
2011
Pierre-Yves Péchoux

Extrait de : "Les Sociétés savantes locales : des hommes au service de la connaissance et de la culture (édition électronique)"
Sous la direction de Bruno Delmas et Martine François
134e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Bordeaux, 2009
Textes de Pierre Barbier, Danielle Bégot, Colette Bourrier-Reynaud, Bruno Delmas, Jean Flouret, Martine François, Aurore Hillairet, Pierre-Yves Péchoux, Cédric Pernette, René Plessix, Fanie Saint-Laurent, † Claude Tourniaire, Jean-Bernard Vaultier
Éditions du CTHS
2011
p. 47-57
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Créée dans le même temps que beaucoup d’autres en province, pour faire connaître des résultats plutôt que de les rechercher, la Société de géographie de Toulouse, au temps de sa grandeur selon l’abondance de ses membres et le volume de ses bulletins annuels, fut une société locale, formée d’abord de beaucoup de militaires, puis de plus en plus de notables instruits et curieux, acquis aux ambitions coloniales de la France et soucieux de la restauration de son territoire.