Du poète débauché au grand classique : Ab? Nuw?s vu par quelques historiens arabo-musulmans
2011
Abdallah Cheikh-Moussa

Extrait de : "La Construction du grand auteur (édition électronique)"
Sous la direction de Louis Bergès ; 134e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Bordeaux, 2009

Pierre-François Astor, Gilles Bancarel, Louis Bergès, Alain Boulaire, Mariane Bury, Caroline Casseville, Abdallah Cheikh-Moussa, Gilbert-Robert Delahaye, Anastasia Iline, Anne Marle,

Paris, éditions du CTHS
2011
p. 84-92

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Il s'agit de retracer les étapes de la métamorphose qu'a connue l'image du poète bachique Ab? Nuw?s (deuxième moitié du viiie siècle) dans les biographies que les historiens arabo-musulmans lui ont consacrées. De poète ivrogne chantant le vin et l'amour des mignons, compagnon de débauche d'un calife aux moeurs bien dissolues et qui finira assassiné, il finira au sommet du « panthéon » poétique arabe et l'une de ses plus illustres références aussi bien poétiques que linguistiques. Cette transfiguration a été l’oeuvre d’historiens traditionnistes, prédicateurs ou théologiens et elle s’est faite par l’introduction progressive de récits relatant sa supposée conversion et son obtention du pardon divin.